Rechercher

Pourquoi cédons-nous à la peur?

C’est plus fort que nous, malgré nos efforts pour y résister: nous sommes envahis par ces pensées, par ces angoisses. Après le Covid, la guerre. La peur est une émotion protectrice. Elle permet de se remplir d’énergie pour faire face à un danger. Elle met en branle les capacités du corps à fuir ou à se battre devant l’adversité, tout le système nerveux est impacté: rythme cardiaque accéléré, muscles tendus… Mais quand le danger n’est pas physiquement là, la peur devient inutile. Que nous apporte de ruminer des pensées angoissées? Comment ne pas céder à la peur, alors qu’elle semble plus forte que nous?

Respectons d’abord cette émotion, écoutons son message. Ensuite, libérons-la. Tout ce qui permet de détendre le diaphragme soulage: chanter, crier, faire de grandes inspirations et expirations. J’adore l’exercice du Dr Tal Schaller qui nous montre concrètement comment inspirer, puis souffler fort en tirant la langue avec un son, pour évacuer la peur (allez-voir la vidéo sur youtube

Cela me rappelle cet enfant que nous avons été, prêt à dépasser les obstacles et les dangers_ plus ou moins rationnels. Les enfants ont souvent de bonnes raisons d’avoir peur. Ils surmontent et dépassent leurs peurs, une à une. Les adultes sont coincés dans des peurs anciennes ou lointaines et transpirent leurs peurs à leurs enfants. Nous devons les libérer, pour notre bien, pour celui de nos enfants et du monde. Quand le danger est là, nous trouvons nos ressources internes pour nous sentir puissant. Nous avons tous vécu l'expérience d’avoir traversé et dépassé une peur. Quelles ressources avons-nous mobilisé?

C’est le moment de retrouver ces ressources. Il est temps de choisir d’être libre, de ne plus subir, et d’agir. ‘Je choisis de me sentir fort et en paix’. Je peux répéter cette phrase comme un mantra, plusieurs fois par jour, en tapotant doucement le point karaté sur le côté de ma main. ‘Je choisis de me sentir puissant et apaisé’.

24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Today, I started my training as a family coach with the Nancy Doyon Institute (Quebec) and I met my future colleagues: yes, only women. Education and the family: issues only reserved for women? No nee

En tant que parent, on peut se sentir vite seul et désemparé face aux difficultés que vivent nos enfants HP/ hautement sensibles à l’école. Celle-ci peut se révéler pour nos enfants synonyme d’ennui,